75 ans de DC Comics, et une éternelle jeunesse

In Actualité, Bandes dessinées by François SerinLeave a Comment

Quelle actualité côté Comics! Notre section BD US, agrandie et enrichie depuis quelques mois, vient d’accueillir le nouveau cru de la série The Walking Dead (le numéro 27 est là), mais pas seulement : le troisième tome de Lady Mechanika, dont le succès ne faiblit pas vient, vient lui aussi d’arriver. N’hésitez pas à passer nous voir pour suivre l’actu des nouveautés Comics.

Mais l’évènement du moment est lié au 75ème anniversaire de DC Comics : Taschen a réalisé l’ouvrage le plus complet jamais publié sur cet éditeur légendaire, dans une édition TRES grand format que même Superman aurait du mal à soulever ! En attendant une ré-édition en format plus petit (25X34 cm, annoncée pour le 24 mai 2017), l’original et son supplément inédit sont à la Bourse. Attention, c’est déjà une rareté et un futur collector ! L’occasion de revenir sur ces 75 années d’histoire pour DC Comics…

DC Comics
75 ans d’histoire

La genèse remonte aux années 30 et à la seconde guerre mondiale quand certains superhéros ont même eu l’occasion de combattre les nazis (dans les pages des comics bien sûr) notamment Captain America chez Marvel (le concurrent).

Démoralisée par la Grande Dépression et sur le point d’entrer en guerre, l’Amérique avait désespérément besoin d’un héros, lorsqu’en 1938, DC Comics publia le premier numéro d’Action Comics avec en couverture Superman, ce fut le salut !

Plus de deux millions d’exemplaires vendus.

Dès lors, fonctionnant comme une usine à produire des superhéros, DC Comics voulu du plus sombre, du plus adulte et surtout surprendre, créer l’anti-Superman. Ce fut chose faite en 1939, lorsque Bill Finger et Bob Kane, s’inspirèrent de celui-ci que l’on qualifiait alors de père des superhéros pour créer le nouveau mythe Batman.

C’est le « Golden Age » (1935-1956)

Le « Silver Age » (1956-1970) vient ensuite.

En perte de notoriété – kitsch – DC Comics revoit sa politique interne et décide de jouer la carte de l’innovation : L’apparition d’un nouveau Flash dans les colonnes du magazine Showcase n°4, la réunion de ses comparses au sein de la célèbre Ligue de Justice d’Amérique (Justice League of America), une renaissance inespérée de Green Lantern et Hawkman, sortis des mémoires, oubliés jusque là, ou encore une dose de science fiction revu à la hausse pour émerveiller.

L’ère d’argent prendra fin en 1970. Elle laisse la place libre au fameux « Age of Bronze», le moment où de nombreux changements de publication sont de nouveau mis en place, puis aux décennies grim and gritty représentées par le magistral The Dark Knight Returns de Frank Miller ou encore le Watchmen d’Alan Moore.

75 ans de combats et de péripéties, mais, une stabilité au delà des âges, une chose ne change pas, ils se battent tous pour la même cause, représentent « les valeurs » des superhéros et nous permettent de s’identifier à eux.