Au prétexte d’un « nouvel album » malheureusement orphelin de son créateur originel Hugo Pratt, Casterman ré-édite avec bonheur toute la collection des Corto Maltese en noir et blanc, enrichie de planches et de préfaces inédites. il est donc temps de revenir sur la vie extraordinaire de ce personnage mythique de la bande-dessinée, à la fois icône glamour, citoyen du monde, justicier occasionnel, espion malgré lui, tout autant que pirate sentimental.
pratt

Que savons nous de cette silhouette d’encre et de papier? Peu de choses en somme. Corto Maltese serait né le 10 juillet 1887 à La Valette, sur l’île de Malte, d’une mère gitane de Séville et d’un père marin Anglais. Son précepteur juif, Ezra Toledano, l’a initié au Talmud et la Torah à partir de 1899. Mais le grand tournant est pour 1904 : embarqué comme marin, il arrive en Mandchourie alors en pleine guerre et rencontre Jack London, puis Raspoutine. Jusqu’en 1912, il sillonne les mers, et l’on retrouve sa trace en Italie, au Mexique, en Tunisie mais aussi dans le Pacifique.

L.10EBBN001274.N001_CORTOt6NB_Ip001p096_FR
En 1913, devenu pirate, il est abandonné par ses marins suite à une mutinerie, crucifié sur un radeau. Il est miraculeusement recueilli par Raspoutine et la sublime Pandora. La guerre 14-18 ne l’épargnera pas plus ; il voyage alors en Europe, d’avantage attaché au mot liberté qu’au mot patrie. En ces temps troublés, il prend fait et cause pour les révolutionnaires Irlandais. On le voit en Sibérie, en Asie centrale, à la recherche de trésors oubliés, dans des pays dévastés par la chute des empires et l’émergence du communisme. Entre 1924 et 1927, la quête se fait ésotérique auprès d’un alchimiste Suisse puis à la recherche de Mû, le mythique continent perdu de l’Atlantide.

Après un passage en Éthiopie sous l’ombre de Rimbaud, Corto s’engage dans la guerre civile espagnole, où l’on perd sa trace. A-t-il péri dans les combats? Se cache-t-il auprès de ses proches, goûtant une quiétude si méritée?

Corto Maltese reste aujourd’hui un mystère dans lequel on plonge sans en sortir tout à fait indemne. Bon voyage.

corto-maltesse-pratt