Pour un spot de publicité, le studio Ghibli a animé les dessins d’un rouleau de papier historique datant du XIIe siècle.

Le célèbre studio Ghibli a beau avoir annoncé la suspension temporaire de ses activités en août 2014, il continue de faire ponctuellement parler de lui. La société d’animation japonaise créée, entres autres, par l’immense réalisateur Hayao Miyazaki en 1985, a donné vie à une scène d’un rouleau historique pour un spot de publicité commandé par l’entreprise de commerce Marubeni.

Ce célèbre emaki (terme qui fait référence à une histoire illustrée, se lisant horizontalement) est issu du Chōjū-giga, recueil en quatre volumes de dessins satiriques réalisés à l’encre sur des rouleaux de papiers aux XIIe et XIIIe siècles. Ces illustrations narratives, considérées aujourd’hui comme les ancêtres du manga actuel, proviennent du temple de Kōzan-ji, à Kyoto, et des extraits en sont exposés dans les musées nationaux du pays.

Un studio d’animation attaché aux traditions japonaises
Que le studio Ghibli s’empare de ces illustrations érigées comme un trésor national au Japon n’a rien de surprenant. Les fondateurs de la maison Ghibli ont toujours attaché une grande importance à la culture et l’histoire du pays, introduisant dans leurs films, d’innombrables références aux rites et traditions nippones.

Cette adorable scène d’un lapin et d’une grenouille partageant un parapluie rappellera aux fans de Ghibli un extrait en particulier d’un des chefs-d’œuvre de Hayao Miyazaki : dans Mon voisin Totoro, le jeune garçon Kanta vient donner son parapluie à Satsuki et sa petite sœur, qui attendent que la pluie se calme sous un porche. Timide et gêné, il s’enfuit en courant sans demander son reste.

Vous avez aimé ?